Articles

 12 mai –  28 mai 2019

Enquête artistique sur le rapport d’habitants à la création contemporaine dans leurs paysages quotidiens

Alexandra Pouzet  et Bruno Almosnino

Nous faisons des portraits. Nous rencontrons et questionnons des gens à propos de leurs lieux, leurs paysages, de leurs goûts, des habitudes, des savoir-faire et regarder. Attentifs au tournant climatique, curieux des pratiques contemporaines en milieu rural, nous rencontrons les doutes et les certitudes devant le monde qui vient, qui est là. Par l’image photographique et la parole mise en texte, nous nommons enquête artistique cette immersion dans des lieux et des questions, qui nous traversent, nous déplacent et guident la création.

des points de vue / une démarche réflexive

Depuis quelques années, la commune d’Arras en Lavedan a fait le choix, en plus de la réhabilitation du Presbytère en Maison des Arts, d’amender ses paysages et ses espaces d’oeuvres plus ou moins monumentales. 

Une nouvelle histoire du village s’écrit ; les œuvres permettent peut-être de borner ces changements. Après plusieurs phases de productions et l’existence à présent d’un parcours d’art dans le village et ses alentours, la question se pose de savoir comment les habitants ont reçu ces transformations du paysage, comment ils vivent avec les oeuvres. 

Nous proposons une démarche réflexive, pour prendre le temps avec les habitants de revenir sur ce qu’il est donné à voir d’Arras. Nous questionnons : comment vous êtes-vous familiarisés avec ces œuvres ? Les regardez-vous, les voyez-vous encore, vous en détournez-vous ou bien les partagez-vous avec des visiteurs ? Les rencontres sont l’occasion de dire la place de l’art dans la vie quotidienne, les manières dont on agit, ce qu’on aimerait, ce dont on rêve. 

 16 janvier – 6 février 2019

Enquête artistique sur le rapport d’habitants à la création contemporaine dans leurs paysages quotidiens

Alexandra Pouzet  et Bruno Almosnino

Nous faisons des portraits. Nous rencontrons et questionnons des gens à propos de leurs lieux, leurs paysages, de leurs goûts, des habitudes, des savoir-faire et regarder. Attentifs au tournant climatique, curieux des pratiques contemporaines en milieu rural, nous rencontrons les doutes et les certitudes devant le monde qui vient, qui est là. Par l’image photographique et la parole mise en texte, nous nommons enquête artistique cette immersion dans des lieux et des questions, qui nous traversent, nous déplacent et guident la création.

des points de vue / une démarche réflexive

Depuis quelques années, la commune d’Arras en Lavedan a fait le choix, en plus de la réhabilitation du Presbytère en Maison des Arts, d’amender ses paysages et ses espaces d’oeuvres plus ou moins monumentales. 

Une nouvelle histoire du village s’écrit ; les œuvres permettent peut-être de borner ces changements. Après plusieurs phases de productions et l’existence à présent d’un parcours d’art dans le village et ses alentours, la question se pose de savoir comment les habitants ont reçu ces transformations du paysage, comment ils vivent avec les oeuvres. 

Nous proposons une démarche réflexive, pour prendre le temps avec les habitants de revenir sur ce qu’il est donné à voir d’Arras. Nous questionnons : comment vous êtes-vous familiarisés avec ces œuvres ? Les regardez-vous, les voyez-vous encore, vous en détournez-vous ou bien les partagez-vous avec des visiteurs ? Les rencontres sont l’occasion de dire la place de l’art dans la vie quotidienne, les manières dont on agit, ce qu’on aimerait, ce dont on rêve. 

Du 9 décembre 2018 au 6 janvier 2019

Joëlle Perichon 
Photographie

Marité Redin
Céramique

 

7 octobre – 4 novembre 2018

Enquête artistique sur le rapport d’habitants à la création contemporaine dans leurs paysages quotidiens

Alexandra Pouzet  et Bruno Almosnino

Nous faisons des portraits. Nous rencontrons et questionnons des gens à propos de leurs lieux, leurs paysages, de leurs goûts, des habitudes, des savoir-faire et regarder. Attentifs au tournant climatique, curieux des pratiques contemporaines en milieu rural, nous rencontrons les doutes et les certitudes devant le monde qui vient, qui est là. Par l’image photographique et la parole mise en texte, nous nommons enquête artistique cette immersion dans des lieux et des questions, qui nous traversent, nous déplacent et guident la création.

des points de vue / une démarche réflexive

Depuis quelques années, la commune d’Arras en Lavedan a fait le choix, en plus de la réhabilitation du Presbytère en Maison des Arts, d’amender ses paysages et ses espaces d’oeuvres plus ou moins monumentales. 

Une nouvelle histoire du village s’écrit ; les œuvres permettent peut-être de borner ces changements. Après plusieurs phases de productions et l’existence à présent d’un parcours d’art dans le village et ses alentours, la question se pose de savoir comment les habitants ont reçu ces transformations du paysage, comment ils vivent avec les oeuvres. 

Nous proposons une démarche réflexive, pour prendre le temps avec les habitants de revenir sur ce qu’il est donné à voir d’Arras. Nous questionnons : comment vous êtes-vous familiarisés avec ces œuvres ? Les regardez-vous, les voyez-vous encore, vous en détournez-vous ou bien les partagez-vous avec des visiteurs ? Les rencontres sont l’occasion de dire la place de l’art dans la vie quotidienne, les manières dont on agit, ce qu’on aimerait, ce dont on rêve. 

Du 14 juillet au 17 septembre 2017

Rencontre avec les artistes le 19 août à partir de

Bernadette Charpentier –  Plasticienne

« Avec la création des  livres d’artiste envisagés comme espaces poétiques, de nouvelles recherches de support voient le jour, avec un souci de mise en scène poétique dans un espace donné. La proximité avec la nature est toujours présente. Mais désormais, Il ne s »agit  plus simplement d’ évoquer la nature mais de composer avec elle au présent en créant des rencontres poétiques à partir de tous ces petits riens qui me fascinent ou de ces immensités qui me ravissent. Je poursuis ce travail dans la Nature et dans les résidences d’artistes avec des créations proches du Land art, accompagnées de photographies. »

www.bernadettecharpentier.co

Isabelle Crampe – Peintre

« Tout ce blanc de la toile il faut y plonger.
Accepter de sauter et laisser surgir de ce chaos l’inconnu.
Il faut faire silence
Endormir la pensée
Attendre
Ne pas s’efforcer de réussir
Ne pas comprendre
Ne pas expliquer
Juste faire apparaître ce qui jusqu’alors était invisible.
Il faut s’approcher doucement, tâtonner, douter.
Il faut se dépouiller, renoncer, détruire.
Aller vers plus de fragilité.
Là le savoir n’existe pas »

isabellecrampe.odexpo.com

Nathalie Dumonteil – Plasticienne

« Autodidacte, j’ai commencé par écrire de la poésie, puis j’ai créé des livres-objets pour donner un lieu à mes poèmes. L’étape suivante fut le découpage du texte et le début des écritures sculptées. Aujourd’hui, le papier mâché est venu donner du volume à mon travail, les accumulations ont pris de l’ampleur et ont fait basculer l’écriture du côté de la sculpture… »

www.nathaliedumonteil.com

Isabelle Flexer – Photographe

« Isabelle Flexer développe son art au travers de différentes techniques telles que le mordançage, un procédé chimique de désintégration partielle de la gélatine qui enveloppe l’argent d’une image photographique, ou le photogramme, procédé consistant à créer des images sans l’intermédiaire de l’appareil photographique, en exposant directement à la lumière un objet placé sur une surface sensible. Les effets ainsi obtenus plongent le visiteur dans une observation d’étonnement. »

isabellephotographie.fr

Du 6 avril au 5 juin 2017

Le vernissage de cette exposition se tiendra demain à 18h, à la Maison des Arts.

Roxane Lasserre – Céramique

« ’C’est en pleine nature, dans un hameau de Gavarnie – Gèdre, commune du parc national des Pyrénées que j’ai grandi . Dans cet environnement propice à la rêverie, l’Art et les savoir-faire se sont doucement imposés à moi.
Après un CAP Tournage et un Brevet des Métiers d ‘Art à Antibes, puis une année à l’Institut Européen des Arts Céramiques en Alsace. J’ai rejoins mon Pays Toy natal pour m’installer en tant que potière… »

lasserreamik.com

Raphäel Paya

« … Raphaël Paya, un artiste exigeant et particulièrement créatif face à la nature et aux éléments du quotidien lorsqu’il a un appareil photo dans les mains… »

Lire la suite

Du 14 juillet au 14 septembre 2016

« La Maison des arts d’Arras-en-Lavedan fête ses 10 ans. Depuis 2006, l’association L’Abbadiale anime ces lieux avec le soutien des équipes municipales et de la communauté des communes du Val d’Azun. En 2012, la médiathèque a rejoint les lieux, trouvant naturellement sa place dans ces murs dédiés à l’art et renforçant la dimension culturelle du lieu. Pour fêter cet anniversaire, L’Abbadiale a souhaité organiser une exposition regroupant des artistes ayant déjà exposé durant ces 10 ans. 40 d’entre eux ont répondu présent et vous pouvez venir découvrir leurs œuvres jusqu’au 18 septembre (ouvert de 15 heures à 18 heures tous les jours sauf le samedi). Impossible de tous les citer mais qu’ils soient peintres, sculpteurs, photographes, souffleur de verre… qu’ils travaillent la terre, le bois, le métal, le verre, les vitraux, le tissu, le papier, l’aquarelle, … chacun a sa place dans cet antre de l’art ! »

Nathalie Noguès

 

03Du 3 octobre au 1er novembre 2015
Du 19 décembre au 3 janvier 2016

Vias meas – Tableaux photographique

« L’environnement est le point de départ, puis j’imagine et je rêve »

Du 7 février au 8 mars 2015

« J’aime partir à la rencontre du hasard.
J’aime plonger dans ces altitudes et écouter la multitude des sons du vent.
J’aime ces brumes qui s’allument d’un instant de lumière. Minutes magiques tout autant qu’éphémères.
J’aime cette montagne belle et pudique qui s’entoure de tulles. »

www.michaelgodu.fr

 

 

Lire la suite

Du 1er mai au 31 aout 2011

Résidence de Carole Lothier et Aude Pucheu

Exposition Photographique sur les murs d’Arras-en-Lavedan

*Imago : en biologie, forme définitive après métamorphoses.

En  Résidence Photographique au sein de l’Abbadiale, en parallèle des « Rencontres de la Pierre », nous avons recherché un moyen de croiser le medium de la photographie et celui de la sculpture.

C’est pourquoi, nous avons décidé de « sculpter » nos photographies saisies au gré de nos déambulations en Val d’Azun, en utilisant des matières, tels la pierre, le bois, les végétaux…

 

Lire la suite